Honoré Tchatchouang

Honoré Tchatchouang
Honoré Tchatchouang
Courriel : honoretchatchouang[at]yahoo.fr


CV d'Honoré Tchatchouang

Date d'inscription

2018
 

Directeur de recherche
Claude Coste
 
Intitulé de la thèse
Enjeux et contraintes de conservation des collections vivantes dans les musées de chefferie de l’Ouest au Cameroun

Stakes and constraints of conservation of the living collections in the western chieftaincy museums in Cameroon

Doctorat par le projet au sein de l'EUR Humanités, Créations et Patrimoine
 
Résumé de la thèse
Le patrimoine culturel des communautés camerounaises est rassemblé, exposé et ouvert au public au sein des musées de chefferie. C’est ainsi qu’il existe, sur le territoire national, une trentaine de musées, dont 17 dans la région de l’Ouest, qui ont la particularité de conserver des collections vivantes issues du patrimoine des communautés locales qui en sont les détentrices. Elles sont sorties régulièrement pour être utilisées à la faveur des cérémonies traditionnelles. Cette mise en scène permanente du patrimoine implique au moins deux groupes d’acteurs de la chaîne patrimoniale locale : d’une part, les communautés locales détentrices et utilisatrices des objets, et d’autre part, les professionnels des musées, gestionnaires et conservateurs de ces objets. Le statut ambivalent de ces collections amène à s’interroger sur la pertinence des pratiques professionnelles en matière de conservation en vigueur dans ces institutions culturelles dans la mesure où elles ont été calquées sur les modèles normatifs occidentaux. S’il est admis que les façons de percevoir les patrimoines peuvent varier d’une culture à l’autre, il est aussi envisageable que les façons de les gérer et de les conserver soient plurielles. Comment assurer une conservation optimale des objets dans les musées de chefferie tout en garantissant leur survie au sein des traditions locales ?
 
Résumé de la thèse en anglais
The cultural heritage of the Cameroonian communities is gathered, exhibited and open to the public within the chieftaincy museums. Thus, there are thirty or so museums on the national territory, including 17 in the Western region, which have the particularity of preservation of living collections from the heritage of the local communities who hold them. They are regularly released for traditional ceremonies. This permanent staging of heritage involves at least two groups of actors in the local heritage chain: on the one hand, the local communities who hold and use objects, and on the other hand, museum professionals, managers and curators of these objects. The ambivalent status of these collections raises the question of the relevance of professional practices in conservation in these cultural institutions as they have been modeled on Western normative models. While it is recognized that ways of perceiving heritage may vary from one culture to another, it is also conceivable that the ways of managing and preserving them may be plural. How to ensure optimal preservation of objects in chieftaincy museums while guaranteeing their survival within local traditions?

Exposition de biens coutumiers lors des funérailles d’une reine-mère à la chefferie Bamendjinda, octobre 2020. Photo : Clément Wandji.
Exposition de biens coutumiers lors des funérailles d’une reine-mère à la chefferie Bamendjinda, octobre 2020. Photo : Clément Wandji. - Exposition de biens coutumiers lors des funérailles d’une reine-mère à la chefferie Bamendjinda, octobre 2020 - Photo : Clément Wandji.