Louise Hervé

Courriel : louiseherve[at]yahoo.fr

Date d'inscription
2019-2020

Directrice de recherche
Chantal Lapeyre

Co-encadrante
Chloé Déchery, MCF Université Paris 8, EA 1571 Scènes du Monde

Intitulé de la thèse
Reconstitutions. Incarner les savoirs historiques dans l'espace de la performance

Doctorat par le projet au sein de l'EUR Humanités, Créations et Patrimoine

Résumé de la thèse
Espace critique à la définition ouverte, la performance a une histoire récente aux XXe et XXIe siècles, mais aussi une histoire longue qui permet de penser des formes hétérogènes, au sein et hors de l'histoire de l'art. En prenant pour points de départ les questions de l'oralité, de la corporéité du langage, je me propose d'étudier et d'expérimenter des formes mettant en jeu l'incarnation de documents historiques. Pour saisir une histoire longue de la performance, à travers des figures et des événements historiques discontinus, j'utiliserai le dispositif de la reconstitution, à la fois outil scientifique (en histoire et en archéologie), pratique muséologique, loisir amateur, et forme artistique, visant à incarner, reproduire, imiter, se réapproprier des faits historiques. La reconstitution est ambiguë : son existence repose sur le réassemblage de documents et sur les lacunes qui les séparent. Cette tension est explorée à partir d'une approche transdisciplinaire, d'une analyse de cas, et d'une expérimentation depuis et avec ma pratique dans le champ de l'art contemporain, où les performances sont laboratoires et espaces de partage de mes recherches.

Résumé de la thèse en anglais
Recognizing the critical dimension of performance, and its history through the XXth and XXIst century, I would like to consider a longer history of performance, including heterogeneous practices, both inside and outside History of art. Starting with the question of orality and the embodiment of language, I will study and experiment performances where historical documents come into play. In order to grasp a long history of performance, through discontinuous figures and events, I will use historical re-enactment, at the same time scientific tool (in History and Archaelogy), museographic practice, hobby and artistic practice, aiming to embody, reproduce, imitate and reappropriate historical events. Historical re-enactment is ambiguous : it assembles documents and builds on the spaces that separate them, it exists because information has disappeared. The tension will be explored from a transdisciplinary approach, through case analysis and experimentation based in my artistic practice, where performances function both as laboratory and space for sharing my research.

Illustration thèse Louise Hervé
Illustration thèse Louise Hervé

Future Lithic Reduction, performance, 2020, IAC Villeurbanne, image Thomas Lanes.