Éléonore Kissel

Photo Eléonore Kissel
Photo Eléonore Kissel
Courriel : Eleonore.KISSEL[at]quaibranly.fr


CV d'Éléonore Kissel


Date d'inscription
5 septembre 2022

Directeur de recherche
Thierry Sarmant

Intitulé de la thèse
Pratiques post-coloniales de conservation matérielle au musée du quai Branly - Jacques Chirac (mqB‑JC, Paris)

Résumé de la thèse
Le projet de thèse "Pratiques post-coloniales de conservation matérielle au musée du quai Branly - Jacques Chirac (mqB‑JC, Paris)" porte sur les modalités de préservation des collections conservées au mqB-JC. Les objectifs de ce doctorat sont :
  • identifier les moyens par lesquels, du XVIIIe siècle à nos jours, les personnes chargées de la conservation matérielle – et tout particulièrement les restaurateurs – ont cherché à préserver les collections extérieures à leur propre culture ;
  • déterminer comment mettre en œuvre des pratiques postcoloniales dans un grand musée ethnographique, en interrogeant les pratiques en vigueur et en développant un mode opératoire qui, lorsque pertinent, intègrera la provenance et les fonctions d’origine des collections sans pour autant se mettre en porte à faux avec les cadres réglementaire et déontologique français de la préservation des collections.
Il est fondé sur une approche parallèle d’étude des sources documentaires et de pratique de terrain. D’une part, il vise à explorer comment les collections ont été préservées jusqu’à nos jours, à travers une exploration des archives provenant du mqB‑JC et des établissements qui ont conduit à sa fondation : musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie, musée de l’Homme. D’autre part, les pratiques de conservation seront étudiées en mettant en regard les activités d’analyse, de conservation préventive et de conservation-restauration du mqB‑JC et ce qui est mis en œuvre dans des musées conservant des collections ethnographiques extra-européennes. Pour ce faire, la littérature professionnelle sera étudiée et des entretiens réalisés dans divers musées, en France et à l’étranger, en et hors Europe. Il pourra s’agir d’identifier les situations de rupture : une fois les objets sortis de leur contexte d’origine, les soins apportés pour éviter leur dégradation sont-ils dans un continuum par rapport à leur provenance, ainsi qu’à leur usage initial et, le cas échéant, pour quelles raisons ? Alternativement, où, quand, pourquoi et comment les pratiques de conservation tiennent-elles compte de la sensibilité des communautés d’où sont originaires les objets ?

Résumé de la thèse en anglais
The dissertation project "Post-Colonial Conservation Practices at the musée du quai Branly - Jacques Chirac (mqB JC, Paris)" focuses on the preservation of the mqB-JC collections. The objectives of this PhD are:
  • To identify the means by which, from the 18th century to the present day, those responsible for material conservation - and especially conservators - have sought to preserve collections that were produced outside their own culture.
  • To determine how to implement post-colonial practices in a major ethnographic museum, by questioning current practices and developing an operating mode that, when relevant, will incorporate the original provenance and functions of the collections without conflicting with French regulatory and ethical frameworks for collections preservation.
The PhD project is based on a parallel approach of documentary source study and field practice. On the one hand, it aims to explore how the collections have been preserved up to the present day, through an exploration of the archives from the mqB JC and the institutions that led to its foundation: musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie, musée de l'Homme. On the other hand, conservation practices will be studied by comparing the activities of scientific investigations, preventive conservation and conservation-restoration of the mqB JC with what is implemented in museums conserving non-European ethnographic collections. To do this, the professional literature will be studied and interviews conducted in various museums, in France and abroad, in and outside Europe. The aim will be to identify situations of rupture: once objects have been severed from their original context, is the care taken to avoid their deterioration in a continuum respectful of their provenance and their initial use and, if so, for what reasons? Alternatively, where, when, why and how do conservation practices take into account the sensitivities of the communities from which the objects originate?