du 2 décembre 2022 au 3 décembre 2022
  • Recherche

Publié le 8 septembre 2022 Mis à jour le 9 septembre 2022

Gérard Philipe et le devenir d'un mythe

Photo Gérard Philipe
Photo Gérard Philipe - L'acteur Gérard Philipe. Photo Studio Harcourt. © Crédit photo : AFP

Colloque "Gérard Philipe et le devenir d'un mythe", coorganisé par Violaine Houdart-Merot (PR émérite CY, chercheure à Héritages), AMarie Petitjean et Jean-Claude Lescure (PR CY, chercheurs à Héritages), les 2 et 3 décembre 2022, à Cergy et à Paris

Colloque

Gérard Philipe et le devenir d'un mythe
- réception, patrimonialisation, recréation -

Les 2 et 3 décembre 2022

Lieux : CY Cergy Paris Université et Paris, site Richelieu BnF


À l’occasion du centenaire de la naissance de Gérard Philipe et du projet de restauration de la maison d’Anne et Gérard Philipe à Cergy (qui deviendra site dédié à la création artistique), l’Unité Mixte de Recherche "Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s" (CNRS/ministère de la Culture/CY Cergy Paris Université) organise, en partenariat avec la Bibliothèque Nationale de France et l’INA, un colloque international intitulé "Gérard Philipe et le devenir d’un mythe : réception, patrimonialisation, recréation". Il se tiendra le 2 décembre 2022 à Cergy (amphi Simone Veil, CYU, 33 bd du Port, 95000) et le 3 décembre 2022 à Paris (salle des conférences du site Richelieu, BnF, 5 rue Vivienne, 75002) de 9h30 à 18h.

Star, vedette, tête d’affiche, Gérard Philipe a marqué profondément son époque et a laissé une aura si brillante qu’on pouvait la penser indélébile. Que reste-t-il de cette célébrité incontournable du théâtre et du cinéma français, cent ans après sa naissance ? Que retient l’époque contemporaine de son art de la scène, de ses choix d’œuvres, de son engagement social pour la transmission culturelle et la défense des acteurs ? Comment conserver sa trace, la transmettre, voire la revisiter et la transfigurer ? Pendant ces deux journées, des chercheurs, biographes, conservateurs des archives, créateurs, discuteront de la postérité de l’artiste et de la possibilité de retrouver, dans nos pratiques contemporaines artistiques et culturelles, l’ambition et le sens du public qui l’animaient.

Le 2 décembre, à CY Cergy Paris Université, de 9h30 à 19h30, il sera question de la manière dont les biographes, les photographes, et encore son épouse Anne, ont raconté (et racontent encore) la vie artistique de Gérard Philipe, et dont nous pouvons la faire revivre, à travers les archives (BnF, INA), par des expériences de réception avec des élèves ou encore par l’animation de maisons d’artistes et l’organisation de résidences d’écriture. La journée se terminera par une lecture-spectacle, produite par la Maison Maria Casarès "Les enfants terribles, Maria Casarès et Gérard Philipe".

Le 3 décembre, sur le site Richelieu de la BnF, de 9h30 à 18h45, la journée s’organisera en 3 sessions : donner vie aux archives, célébrer Gérard Philipe à l’étranger, de l’Espagne au Japon, et enfin écouter la voix de Gérard Philipe, avec le groupe de recherche ECHO, ECrire l’Histoire de l’Oral.