le 28 juin 2021
  • Recherche

Publié le 28 juin 2021 Mis à jour le 28 juin 2021

Mise en ligne du site "Les réveillées"

Illustration Les réveillées
Illustration Les réveillées

Sortie du site "Les Réveillées", dédié aux archives de l'ethnomusicologie du Musée National des Arts et Traditions Populaires (1939-1984). Responsables scientifiques : François Gasnault (conservateur du patrimoine) et Marie-Barbara Le Gonidec (ingénieure d'études du ministère de la Culture)

François Gasnault (conservateur du patrimoine) et Marie-Barbara Le Gonidec (ingénieure d'études du ministère de la Culture) sont heureux d'annoncer la mise en ligne du site
"Les Réveillées"

 Ce site est dédié aux archives des enquêtes ethnomusicologiques (conduites entre 1939 et 1984 par Claudie Marcel-Dubois et Maguy Pichonnet-Andral, chercheuses CNRS affiliées au Centre d’ethnologie française, le laboratoire associé au Musée National des Arts et Traditions Populaires) aujourd’hui conservées aux Archives nationales et au Mucem.

Il rend accessibles les enregistrements, photographies, films et archives textuelles de ces enquêtes :
  • par 36 dossiers correspondant chacun à un ou plusieurs terrains menés en France métropolitaine et ultramarine ou dans certains territoires francophones,
  • par des articles thématiques, 14 à l’heure actuelle, bien davantage demain, qui ressortissent de quatre "parcours": Musiques des territoires, Instruments de musique populaires, Pratiques vocales, Fêtes et danses.
Nous avons conçu ce site pour qu’il nourrisse la recherche scientifique comme la création musicale, mais aussi, pour qu’il permette au public le plus large de se faire une idée des pratiques musicales des milieux paysans français au siècle dernier et de leur insertion dans la vie quotidienne des communautés villageoises.

Interfacé avec Didómena, l’entrepôt de données de la recherche de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, ce site a été réalisé avec l’appui de la direction des systèmes d’information de l’Ehess et avec le concours de l’agence Codeconut.

Nous sommes convaincus que l’éditorialisation de ces archives d’une ampleur exceptionnelle, demeurées trop longtemps inédites, ouvrira de belles perspectives d’exploitation à toutes celles et ceux qui viendront y puiser...