Chaire Unesco "Patrimoine culturel immatériel et développement durable"


Logos Chaire Unesco
Logos Chaire Unesco


Titulaire de la chaire : Chiara Bortolotto
CY Advanced Studies (CY AS)

 
Photos C. Bortolotto Chaire
Photos C. Bortolotto Chaire - © Chiara Bortolotto

Lire l'entretien mené avec Chiara Bortolotto dans le 8e numéro de La lettre d'Héritages

La chaire « Patrimoine culturel immatériel et développement durable » a été établie en 2021 au sein de l’unité mixte de recherche (UMR) 9022 Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s par une convention entre l’UNESCO et CY Cergy Paris Université.

Dans le contexte de la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 de l’Organisation des Nations unies, le développement durable devient une priorité concrète des politiques patrimoniales de l’Unesco, et notamment de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Depuis 2016, ces deux concepts sont étroitement associés dans les directives qui accompagnent la mise en œuvre de la Convention. Loin d’aller de soi, cette articulation transforme les façons de les appréhender et d’intervenir dans ces deux domaines.

La chaire étudie le pouvoir performatif de cette association. Nous explorons d’une part comment le PCI permet, ou non, de promouvoir des modèles économiques et sociaux plus équitables et des façons plus responsables d’interagir avec l’environnement ; de l’autre, comment les objectifs de durabilité transforment nos façons d’imaginer la transmission culturelle et d’attribuer une valeur patrimoniale à des pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire. Autrement dit, la chaire s’attache à comprendre ce que le PCI fait au développement durable et, réciproquement, ce que le développement durable fait au PCI.

Recherche et accompagnement
La chaire vise d’une part à questionner la complexité de l’articulation entre la sphère du PCI et celle du développement durable, de l’autre à accompagner les acteurs du patrimoine (institutions, ONG, communautés patrimoniales) dans leurs projets de durabilité par le patrimoine en France et à l’étranger. L’articulation de ces deux volets permet à la chaire de fonctionner comme une passerelle entre le monde scientifique et les acteurs sociaux et institutionnels.

Dimension internationale
Compte tenu de la portée globale de ce phénomène, les activités de la chaire se fondent sur nombre de collaborations internationales, y compris avec les autres chaires Unesco sur le PCI ou le développement durable, avec pour objectif d’analyser les spécificités de l’articulation entre ces deux domaines dans des contextes différents du point de vue politique, géographique, social et économique.

La création de la chaire a rendue été possible grâce au soutien de CY Cergy Paris Université par l’intermédiaire de l’Initiative d’excellence, du ministère de la Culture, du CNRS (INSHS) et de l’UMR 9022 Héritages (CY Cergy Paris Université/CNRS/ministère de la Culture).

 

Séminaires de la chaire Unesco
 

  • Mardi 25 janvier 2022, de 10h à 12h

En visioconférence : https://cnrs.zoom.us/j/97212837318?pwd=cXl3L2hyY1R1TzBMbStIaExWei9Udz09

1er séminaire de la chaire Unesco

Les origines, le périmètre et les mécanismes de la Convention pour la Sauvegarde du PCI
Cette séance introductive de la chaire a pour objectif d’analyser la catégorie de PCI et de montrer comment elle introduit un nouveau paradigme patrimonial. À partir de la perspective émique des acteurs de la Convention, Chiara Bortolotto décrira comment les récits de ses origines insistent sur le potentiel décolonisateur du PCI, par opposition au modèle de Patrimoine Mondial.
 
  • Jeudi 17 mars 2022, de 10h à 12h

Institut national du patrimoine - 2 rue Vivienne, 75002 Paris (salle Braudel)
Et en visioconférence : https://us06web.zoom.us/j/88566622231?pwd=UmpCUEpkelZOT05HQ2hlOW1Xak4zdz09

2e séminaire de la chaire Unesco

PCI et « participation » des « communautés »
Cette séance prolonge la réflexion de la précédente en se focalisant sur le principe clé de la Convention, à savoir son impératif participatif. L’observation de la mise en œuvre de la Convention à l’échelle internationale montre comment ce principe est interprété de façon très différente dans le discours de l’Unesco, sans que cette diversité soit discutée. Des observations ethnographiques sur des terrains européens et extra-européens mettent en évidence la manière dont ces différences se reflètent dans la pratique des politiques du PCI. La bureaucratie de la participation sera analysée pour révéler comment, installées au cœur du dispositif, des formes de participation sur le papier s’inscrivent dans la mise en œuvre de la Convention. 
 
  • Vendredi 8 avril 2022, de 17h à 19h

Institut national du patrimoine - 2 rue Vivienne, 75002 Paris (salle Lenoir-Mérimée)
Et en visioconférence : https://us06web.zoom.us/j/81955294543?pwd=SzdFNXhueE40Q1UyMUNycWVuUE9SZz09

Conférence inaugurale de la chaire Unesco

Patrimoine culturel immatériel et développement durable : un chantier d’avenir

Ouverture :
  • Tim Curtis, secrétaire de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et chef de l'Entité du patrimoine vivant, Unesco
  • Marie Gaille, directrice de l’Institut des sciences humaines et sociales (InSHS), Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
  • Pascal Liévaux, chef du département de la recherche, de la valorisation et du patrimoine culturel immatériel, Délégation à l’inspection, la recherche et l’innovation, Direction générale des Patrimoines et de l’Architecture, ministère de la Culture
  • Frédéric Vidal, vice-président de la recherche, CY Cergy Paris Université ; Arnaud Lefranc, vice-président de l’internationalisation de la recherche scientifique et directeur de CY Advanced Studies, CY Cergy Paris Université
  • Suzy Halimi, représentante de la Commission nationale française pour l’Unesco
  • Christian Hottin, directeur des études du département des conservateurs, Institut national du patrimoine (Inp)
Conférence de Chiara Bortolotto, titulaire de la chaire, CY Advanced Studies, chercheure à l’UMR 9022 Héritages

Conçu comme « vivant » et caractérisé par des liens intrinsèques avec l’environnement, l’économie et la société, le patrimoine culturel immatériel (PCI) introduit de nouveaux enjeux qui font du futur le temps fort du patrimoine. L’observation participante de la gouvernance du PCI sur le terrain et au sein des organes de la Convention homonyme adoptée par l’Unesco en 2003 montre comment le basculement vers un nouveau régime de temporalité accompagne l’articulation entre PCI et développement durable. Remettant en cause la théorie et la pratique du patrimoine, le passage d’un paradigme de « conservation » – visant à perpétuer l’authenticité – à celui de « sauvegarde » – impliquant plutôt l’intégration du changement et de l’innovation – met au jour les nouvelles responsabilités du patrimoine pour faire face aux crises du présent et aux menaces de l’avenir.

Cette conférence, sur entrée libre dans la limite des places disponibles, sera suivie d’un cocktail.